Ces ados qui refusent de jouer le jeu

30 décembre 2016 | Articles

Parfois on se retrouve à la maison avec un adolescent intelligent, plein de ressources et de potentiel, mais qui semble trouver un malin plaisir à rester amorphe et gâcher sa vie. Ca vous rappelle quelque chose ? Bref, un adolescent normal me direz-vous. Pas tant que ça à vrai dire. Quand j’étais ado il y avait évidemment un grand nombre de rebelles à l’autorité et aux valeurs parentales. Mais la plupart d’entre nous possédait des passions et des rêves, l’envie de changer le monde… Ca aussi c’est censé être un comportement d’adolescent normal.
Avec les retours des parents que je rencontre, je suis stupéfait de constater que l’absence de rêves et de passions semble se généraliser. Et quand je me mets en connexion pour recevoir des informations, je ressens un grand vide : l’avenir ressemble pour les adolescents dont je parle à un horizon obscur, indéfini et hostile. Le pire dans ce que je perçois : l’absence complète de sens à la vie et à la société ! Ca me fait mal pour eux de ressentir cela, car envisager la vie comme ça c’est effectivement bloquer et déséquilibrer toute énergie à l’intérieur de nous. Est-ce vraiment cela la génération des enfants indigos ou cristallins venus changer le monde ?… Nous avions cru qu’ils changeraient les choses à notre place, mais c’est en fait peut-être à nous de changer leurs conditions de vie, c’est peut-être à nous de remettre du sens dans la vie et de transformer la société. Quelqu’un doit le faire, mais on aimerait toujours que ça ne soit pas nous. “Être parfaitement adapté à une société profondément malade n’est pas un signe de bonne santé” disait Krishnamurti. Ces adolescents sont effectivement malades car ils ne peuvent plus s’adapter. La première éducation se fait par l’exemple, et si nous souhaitons proposer un monde vivable à nos enfants, il est temps de remettre de l’ordre et du bon sens dans notre vie, plutôt que de vouloir les “sur-armer” afin qu’ils affrontent leur vie d’adulte. Cela veut dire faire face à nos propres freins, nos propres peurs et nos propres excuses. Cela veut dire faire preuve d’énergie, de courage et de détermination. Cela veut dire remettre beaucoup de choses en question… Mais honnêtement, le temps est venu, c’est maintenant que cela doit être fait. Nicolas Keller. Le 30-12-2016

Découvrir nos vidéos

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

recevez notre video pour contacter votre guide personnel

Obtenez notre vidéo pour CONTACTER VOTRE GUIDE PERSONNEL !

Et recevez notre newsletter pour suivre notre actualité

Vous êtes bien inscrit. Saluez votre guide de notre part !