Mesdames, récupérez votre pouvoir !

17 juin 2019 | Articles, RAS

Découvrir nos vidéos

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Mesdames, récupérez votre pouvoir !
A toutes les femmes qui sont de bonnes compagnes, de parfaites épouses, des fées du logis ou des mères attentionnées, à toutes celles qui s’effacent pour laisser la place à leur homme, qui on mis leur carrière professionnelle entre parenthèse pour s’occuper des enfants… je dis stop ! Et pourtant ça m’arrangerait que rien ne change car je suis un homme
Vous souhaitez être aimée et nul ne peut vous reprocher cela, et vous avez intégré, souvent dans l’enfance, que l’amour vous serait donné en contrepartie d’un comportement « adéquat ». C’est faux ! On doit vous aimer pour ce que vous êtes et pas pour les services que vous rendez.

J’ai vu trop de femmes qui passent nous voir sur les salons, enfermées dans ce mauvais schéma et souffrir de ne pas vivre vraiment leur vie, de s’accorder toujours la seconde place et jamais la première. C’est injuste, indigne, et je souffre avec vous quand je me connecte à votre vie et que je me sens étouffé.
Il est temps de reprendre votre pouvoir et votre liberté ! Etre soi ne signifie pas être égoïste, mais simplement être juste. Au fond, cela ne rend service ni aux hommes, ni aux enfants de toujours s’effacer, rendre service et vouloir faire plaisir : mieux vaut vivre en compagnie d’un être équilibré qui rayonne par son épanouissement, plutôt qu’avec une personne qui n’est que l’ombre d’elle-même. Une femme que l’on trouve « éblouissante » (on vous l’a déjà dit ?), une femme que l’on désire, est une femme rayonnante, pas une femme enfermée dans ses « devoirs ». N’oubliez jamais cela.
Si vous doutez encore du pouvoir et de la puissance de la femme, demandez-vous pourquoi on donne une place tellement importante aux différents aspects de la Déesse Mère et regardez l’action d’une femme comme la sainte indienne Amma : vous serez bouleversées de voir combien de personnes sont nourries, soignées, logées, éduquées, grâce à elle tous les ans.
N’attendez plus, passez à l’action. Choisissez la méthode que vous voulez mais il faut aller voir l’inconscient, les programmations mentales, les enjeux psychologiques mal placés, les schémas familiaux et transgénérationnels… La vie n’en sera ensuite que plus belle et ça sera un merveilleux exemple si jamais vous avez des enfants.