Récit d’une aventure galactique

16 novembre 2018 | Articles, RAS

Comment la reconnexion à sa planète apporte l’envie et la compréhension de son incarnation…

Olga est une femme élancée, fine, les épaules légèrement rentrées comme pour passer inaperçue. Agée d’une trentaine d’années, elle ne manque pas d’inspiration mais a du mal à savoir par où commencer, à mettre en place ses projets et à se faire comprendre des autres. Vive d’esprit, son mental fonctionne en prenant de la hauteur et en embrassant un horizon très grand, en collectant des informations dans des domaines très divers et en faisant des recoupements et des synthèses. Elle a du mal à se faire comprendre des autres et passe son temps à se « rabaisser » à leur niveau afin de préserver une bonne intégration sociale. Quand nous nous calons sur son énergie, nous sentons qu’elle a besoin d’affirmer sa grandeur. On la sent comme tirée vers le haut et l’énergie ne descend pas dans les pieds, s’arrêtant aux genoux. Sentiment de vivre parmi des « sauvages », d’évoluer dans une société au fonctionnement violent, égoïste et irrationnel… Pas de doute, il s’agit d’un problème d’incarnation ! En explorant son passé, nous réalisons que plus jeune, elle s’est inconsciemment effacée pour laisser plus de place à sa petite sœur, afin que cette dernière puisse briller elle aussi. En étant pleinement elle-même, Olga « prenait trop de place » et faisait de l’ombre à son entourage. Par amour pour sa famille, elle a accepté de voiler sa lumière. Olga est aussi une femme avec une énergie particulière, très sensible au règne de la nature. Aiguillés par son problème d’incarnation, nous sentons le besoin de se reconnecter à une planète qui lui est chère, une planète qu’elle considère inconsciemment comme étant sa vraie maison et qui appelle… La sienne. Cette planète est recouverte de verdure : on se croirait atterri au milieu de la jungle. Des feuilles immenses apportent de l’ombre, des herbes hautes, très hautes, se balancent au gré du vent. Elles sont parsemées de gouttelettes de rosée et on peut apercevoir des espaces magnifiques aux couleurs pastel. On entend aussi un ruisseau un peu plus loin, tout est harmonie et symbiose. Un grand respect se dégage de cet environnement ; respect des individus et respect des plantes. Une forme de collaboration s’est mise en place, un échange entre la nature, les animaux et les êtres les plus intelligents de cette planète : tu m’apportes quelque chose et je t’offre autre chose en retour. Par exemple, des feuilles d’arbres sont tressées ensemble comme pour créer un abri, et sur le côté se trouve une sorte d’autel en remerciement… Dès que nous commençons cette reconnexion, des larmes commencent couler sur les joues d’Olga et à la lecture des visions, elle éclate en sanglots, comme si une partie d’elle se disait « Enfin, je suis chez moi ! ». Elle est accueillie par des membres de sa famille et elle se sent enfin à sa place. Elle connaît à présent le chemin et sait qu’elle peut venir s’y ressourcer à volonté. Elle prend alors conscience du rôle qu’elle a décidé de jouer en venant sur Terre et accepte instantanément son incarnation. Nous sentons l’énergie de son corps couler jusque dans ses pieds. Comme un cadeau, l’un de ses talents cachés nous est alors dévoilé : il lui suffit de poser l’intention de donner un soin à une personne, pour qu’une image de plante lui apparaisse et transmette son énergie curative à travers ses mains. En même temps que l’énergie circule, elle ressent ce que la plante vient apporter et rééquilibrer. Durant la suite du stage, chaque participant a pu bénéficier de son nouveau talent.

Extrait d’un ouvrage en préparation co-écrit par Lauréline Hautecouverture, Nicolas Keller et Tiphaine Keller

Découvrir nos vidéos

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

recevez notre video pour contacter votre guide personnel

Obtenez notre vidéo pour CONTACTER VOTRE GUIDE PERSONNEL !

Et recevez notre newsletter pour suivre notre actualité

Vous êtes bien inscrit. Saluez votre guide de notre part !