Respecter le temps de transition d’une âme défunte vers l’au-delà

25 mai 2017 | Articles

Il est important d’accompagner une âme défunte dans la lumière si elle est restée figée sur un plan très dense, mais cette pratique ne doit pas tourner à l’obsession. Lorsqu’un ami, un membre de notre famille ou un animal familier vient de décéder, nous ne sommes pas toujours les seuls à avoir besoin de faire notre deuil. Accéder à un monde plus léger, plus éthéré, ne signifie pas forcément se sentir libéré. Ces proches qui viennent de passer de l’autre côté ne sont souvent pas prêts à quitter notre compagnie instantanément. Soit ils ressentent le besoin de rester près de nous pendant une durée indéterminée, car ils veulent profiter encore de notre compagnie, soit ils le font pour nous rassurer, apaiser notre chagrin en restant sur un plan très dense, afin que nous puissions facilement ressentir leur présence à nos côtés. Comme toujours, il est essentiel de respecter le libre arbitre de chacun et de ne pas chercher à faire le bien de quelqu’un contre son gré. Le plus important est de s’assurer que les défunts se sentent bien, stables. Nous nous permettons d’intervenir dans leur transition uniquement si on les sent perdus, désemparés, bloqués. A ce moment-là seulement nous pouvons aller à leur rencontre pour leur proposer de leur montrer le chemin vers la lumière. Nicolas Keller

Découvrir nos vidéos

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

recevez notre video pour contacter votre guide personnel

Obtenez notre vidéo pour CONTACTER VOTRE GUIDE PERSONNEL !

Et recevez notre newsletter pour suivre notre actualité

Vous êtes bien inscrit. Saluez votre guide de notre part !